Mettre en location son bien immobilier

La mise en location d’un logement qu’il soit vide ou meublé est soumise à quelques obligations. Si vous prévoyez de mettre en location votre bien immobilier, il est important de connaître ces conditions que vous devez respecter.

Assurez-vous de proposer un bien en bon état

Offrir en location un bien en bon état est une obligation du bailleur selon la loi du 6 juillet 1989. Cette obligation a pour but de ne pas porter atteinte à la sécurité physique et à la santé de votre futur locataire. Si vous avez prévu un bien meublé, vous devez vous procurer les équipements obligatoires comme la literie, plaques de cuisson, réfrigérateur, les ustensiles de cuisine, etc. vous devez également vous soumettre aux diagnostics obligatoires si l’habitation est construite depuis plus de quinze. Dans le cas d’un bien récemment construit, certains diagnostics ne sont pas obligatoires.

Estimez le montant du loyer

Avant de déterminer le montant du loyer, vous devez demander le prix pratiqué sur le marché local. Il doit s’aligner sur le marché, car en cas d’un prix trop élevé, vous pouvez avoir du mal à trouver un locataire et en cas d’une estimation en dessous, vous pouvez perdre du rendement. Mais n’oubliez pas également d’estimer la part de charge, car il s’ajoute au loyer. Pour une location vide, le problème ne se pose pas, car le locataire paie chaque mois une provision sur charge. Mais pour une location meublée, vous devez mettre en place un forfait de charges. Dans ce cas, il ne faut pas le sous-estimer, car il n’y a pas de régularisation annuelle.

Procéder à la mise en location

Vous avez un large choix sur la façon de mettre en location votre logement. Vous pouvez recourir à une agence immobilière, mais une petite annonce sur les sites dédiés ou les emplacements spéciaux peut vous aider. L’annonce doit être très détaillée avec la description de chaque pièce. Vous devez également y inscrire le montant de loyer ainsi que les charges et les emplacements. Pour les visites, vous devez exiger des documents comme une pièce d’identité, une attestation de domicile et une justificative de revenus.

Choisir son locataire et préparer le contrat

Les critères de choix se basent uniquement sur la solvabilité. Un critère discriminatoire est interdit par loi. Votre locataire doit percevoir au moins le double du montant du loyer. C’est encore mieux s’il est le triple du loyer. Une fois que vous aurez arrêté votre choix, vous devez procéder à la rédaction du contrat de bail. Normalement, il doit contenir les mentions obligatoires imposées par le décret n° 2015-587 du 29 mai 2015. Pour assurer les impayés, vous pouvez exiger une caution solidaire. Le locataire désigne une personne qui s’engage à payer le loyer en cas de défaillance. Mais vous pouvez également souscrire un contrat d’assurance des loyers impayés auprès des assureurs privés.

Mettre en location son bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut