Pourquoi rédiger son testament ?

Le testament est la dernière volonté que vous auriez laissée après votre décès. Il est parfois négligé par une minorité qui n’y accorde pas une attention et une importance. Pourquoi est-il nécessaire de rédiger un testament pour les siens avant de mourir ? Découvrez dans cet article, les raisons qui vous obligent à écrire votre testament.

Favoriser un enfant ou un proche

Le testament est aussi puissant et imposant que vous l’imaginez. Dans les concessions et familles, il y a toujours des héritiers réservataires. Ces héritiers, quoi qu’il advienne, héritent toujours d’une partie où de la totalité des biens du défunt. Mais vous, lorsque vous désirez faire hériter un enfant, un parent ou un proche de vos biens, mettez par écrit ce désir dans un testament. Cette personne qui n’avait pas vocation d’hériter, bénéficiera également de votre héritage.

Assurer une bonne protection à son conjoint

La rédaction d’un testament n’est pas qu’utile, mais aussi nécessaire. Il améliore la condition de vie de son conjoint ou de sa compagne conjugale. En effet, lorsque vous laissez un testament, le conjoint survivant est capable de choisir l’héritage qui lui convient. Vous lui permettrez de faire le choix du bien qui lui permettra de s’épanouir. Aussi, vous pouvez le lui choisir dans le testament, en précisant la part qui lui revient.

Lorsque vous vous gardez de rédiger le testament, le conjoint sera incapable de choisir le bien à hériter et ne peut donc subvenir à des besoins. Puisqu’il héritera en vertu de la loi en l’absence du testament. Or, la loi n’accorde pas cette marge de choix au conjoint survivant. Si vous désirez que votre conjoint soit exonéré de droit de succession, commencez par rédiger votre testament.

Prévenir les litiges entre les siens

Lorsque vous possédez un bien immobilier ou mobilier, ce dernier fera objet d’héritage pour les vôtres, après votre décès. Le bien à léguer vous appartient de votre vivant. De fait, vous êtes la personne la mieux placée pour attribuer votre bien à qui en est digne. Vous connaissez les besoins de chacun, et vous savez de quoi chacun a besoin pour subsister. Du moins, vous connaissez partiellement les vôtres.

Rien ne vous empêche de les scruter davantage afin de mieux les connaître. Vous étudierez les préférences de vos héritiers et les mettrez en rapport avec l’héritage à léguer. Si vous attribuez à chacun selon ses mérites et pour son épanouissement social, vous leur épargnerez un quelconque conflit après votre décès.

Laisser un héritage sans un testament insinue une multitude de choses. Vous manquerez à votre dernière responsabilité. Celle de continuer à protéger vos enfants, votre conjoint et un  bien-aimé. Le partage en vertu de la loi n’étudiera pas chacun et ne se conformera pas au vécu quotidien des héritiers. Ce sont plutôt les héritiers qui se conformeront à une loi établie et existante.

Mentionner son existence

L’héritage à léguer et la présence du testament sont des preuves de votre existence. Rédigez le vôtre, et mettez-le en lieu sûr et bien gardé. Le notaire pourra vous le garder en toute sécurité. Il prouve votre existence, puisqu’il porte votre empreinte et votre marque. La version manuscrite exigée est avant tout, une empreinte qui justifie votre existence. De plus, en assumant votre dernière responsabilité envers vos enfants et votre conjoint, vous exprimez votre existence également.

Pourquoi rédiger son testament ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut